Sous le baobab
a la une

La décision du président américain Donald Trump de transférer l’ambassade de son pays en Israël à la ville occupée de Jérusalem a eu l’effet de bombe sur le monde et notamment chez les populations arabo-muslmanes. Incomprise par la majorité des pays du monde et par tous les alliés des Etats-Unis, la décision semble été dictée au président Trump par une seule personne. Il s’agit du magnat des casinos et principal financier du parti républicain, Sheldon Adelson.

En effet, selon plusieurs rapports, c’est bel et bien celui qu’on surnomme l’empereur des casinos qui a convaincu le président américain de faire ce que tous ses prédécesseurs ont toujours refusé, à savoir enflammer la situation dans une des régions les plus sensible au monde. « Le président américain aurait décidé de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël après un dîner à la Maison-Blanche avec le propriétaire du célèbre Venetian à Las Vegas, le milliardaire Sheldon Adelson » lit-on sur la presse internationale.

Classé par le magazine américain Forbes au 14ème rang des milliardaires dans le monde avec plus de 37 milliards de dollars, Adelson n’a pas toujours joui d’autant d’influence auprès de l’administration américaine, lui qui était un démocrate avant de changer de cap. Issu d’une famille modeste il a fait tous les métiers avant de s’essayer au journalisme boursier.C'est en organisant des salons professionnels qu’il a pu amasser ses premiers millions de dollars, avec lesquels il a acheté un casino à Las Vegas, au début des années 1990.

Date 11/12/2017

a la une

Le premier ministre sénégalais qui a rempilé a fait un discours de politique générale historique. Par sa clarté, son exhaustivité et sa pertinence.

Date 05/12/2017

a la une
Date 29/11/2017

MACRON PERCUTANT

Le face à face entre Macron et les étudiants burkinabés a tenu toutes ses promesses. Le président français a été percutant en tenant un discours rigoureux, généreux et subtile.

Date 29/11/2017

a la une

La coopération parlementaire entre le Sénégal et le Congo-Brazzaville vient de franchir une nouvelle étape avec la visite effectuée ces trois derniers jours par le président de l’Assemblée nationale du Congo, Isidore Mvouba à Dakar à l’invitation de son homologue sénégalais.

Date 25/11/2017

a la une

La corruption continue à faire des ravages dans certains pays africains. En effet, les accusations de corruption à l’encontre des chefs d’Etats tchadien et ougandais, annoncées par le département américain de la justice ne sont pas des cas isolés.

Date 24/11/2017

a la une

Le maire de Dakar est certes victime de ses propres actes mais aussi du comportement incohérent de ses amis opposants et avocats défenseurs. Les uns et les autres ont multiplié les effets d’annonce au lieu de se pencher sur une stratégie efficace pour défendre Khalifa Sall.

Date 23/11/2017

a la une

« Qui parle se dévoile » dit le wolof. Et, par les temps qui courent Wade parle trop. Pour dire souvent beaucoup de bêtises alors qu’il ferait mieux de se taire.

Date 20/11/2017

a la une
Date 15/11/2017

LE CHAOS HUMANITAIRE

Mieux vaut tard que jamais : l’ONU a enfin dénoncé les accords entre l’Union européenne et les autorités libyennes qui consacrent « la sous-traitance des flux migratoires » qui constituent un casse-tête pour Bruxelles.

Date 15/11/2017

a la une

Le Président en exercice de la Conférence internationale du groupe des pays des Grands Lacs, Monsieur Denis Sassou N'Guesso, presse la classe politique congolaise de régler leurs différends et de respecter le calendrier électoral récemment publier par la Commission électorale(CENI).

Date 11/11/2017

a la une

La France décide de sanctionner Ferdinand Mbaou, ancien responsable de la sécurité du Président Pascal Lissouba en gelant tous ses avoirs en France.

Date 10/11/2017

Page 1 sur 2