Scoops
EGYPTE/SOUDAN : TEMPS ORAGEUX SUR LA CORNE DE L’AFRIQUE
Le torchon brûle à nouveau entre Khartoumn et le Caire. Le torchon brûle à nouveau entre Khartoumn et le Caire.

Des jeux d’alliances annonciateurs de temps orageux sont en cours dans la Corne de l’Afrique : l’Egypte avec l’Érythrée d’une part et le Soudan avec l’Ethiopie d’autre part.

Le premier groupe recevant l’appui des EAU(émirats arabes unis) et le second celui de la Turquie et du Qatar. Ce sont donc les lignes de fracture du Moyen-Orient qui se déplacent dans la Corne de l’Afrique et réveillent les vieilles querelles, jamais éteintes, entre Le Caire et Khartoum.

Si un accord de défense est signé entre le président El Béchir et Erdogan, Al Sissi se sentirait visé à juste raison. Et tout laisse croire qu’un tel scénario va se concrétiser. L’union africaine(UA) devrait agir dès maintenant pour éviter l’escalade de la violence verbale. La Ligue arabe de même car le Soudan et l’Egypte en sont aussi membres.

La menace est sérieuse car les conflits territoriaux hérités de la colonisation et aussi de temps beaucoup plus anciens minent la région. Le Soudan a été finalement scindé en deux et l’Ethiopie a été amputée de l’Erythrée.

L’accès à la mer Rouge, l’exploitation des ressources minières et pétrolières, la présence de bases militaires française, américaine et chinoise, entre autres facteurs complexifient encore davantage la situation.

C’est pour quoi il faut prendre très au sérieux les récents développement géopolitiques pour lancer des offensives diplomatiques préventives. Mieux vaut prévenir que guérir.

Date 11/01/2018