Scoops
LES LIBÉRIENS TOUJOURS EN ATTENTE DES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS
Les Libériens attendent toujours les premiers résultats de l’élection présidentielle qui s’est tenue mardi 10 octobre. Les Libériens attendent toujours les premiers résultats de l’élection présidentielle qui s’est tenue mardi 10 octobre.

Contrairement à ce qui a été annoncé par plusieurs supports de presse, l’ancien footballeur et actuel sénateur, Geroge Weah n’a toujours pas été annoncé vainqueur des élections présidentielles dans le pays. Les résultats de la présidentielle au Libéria, tenue mardi sont en effet attendus aujourd’hui après un report de 24 heures dû à des défaillances d'organisation. « La Commission électorale nationale (NEC) n'a pas pu donner mercredi comme prévu de premiers résultats, invoquant des défaillances en matière d'organisation, qui devraient nécessiter un nouveau vote dans une circonscription du nord du pays », a reconnu son président, Jerome Korkoya.

Dans une déclaration à la presse, le responsable a affirmé que « La NEC ne devrait pas être en mesure de commencer à publier les résultats mercredi. Nous espérons pouvoir débuter ce processus jeudi », avait indiqué le responsable de commission tout en déplorant « des indications erronées fournies par les agents électoraux dans les files d'attente ». Toutefois, le système électoral dans le pays donne souvent lieu à un deuxième tour des élections même si l’ancien ballon d’or et icône du football africain reste en pole position pour succéder à la présidente sortante, Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique.

Marquées par une forte participation, ces élections ont servi également pour renouveler les 73 sièges de la Chambre des représentants. De son côté, la présidente sortante, 78 ans, qui ne pouvait plus se représenter après deux mandats de six ans, avait estimé que le Liberia était "prêt pour la transition". Mme Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, avait déjà appelé lundi les Libériens à mesurer « le chemin parcouru » depuis la guerre civile qui a fait quelque 250 000 morts entre 1989 et 2003.

Date 12/10/2017