Scoops
MACKY SALL ET OULD AZIZ À L’UNISSON
Les relations mauritano-sénégalaises sont au beau fixe. Les relations mauritano-sénégalaises sont au beau fixe.

Les nuages qui avaient assombri les relations entre la Mauritanie et le Sénégal se sont dissipés à la suite de la visite de deux jours que vient d’effectuer le président du Sénégal à Nouakchott.

Cette visite à l’invitation de son homologue mauritanien qui lui avait envoyé un émissaire a permis de remettre sur les bons rails une coopération bilatérale qu’impose l’histoire, la géographie, la sociologie et la défense des intérêts bien compris des deux peuples frères des deux pays. Les deux chefs d’Etat ont été à la hauteur de leur tâche et ont démontré des qualités de leardership dignes d’éloge.

Contrairement à 1989 où des dérives sanglantes ont été constatées de part et d’autre, cette fois-ci la crise a été très vite jugulée. Après la mort par balles d’un pêcheur sénégalais tué par les gardes-côtes mauritaniens et le saccage de lieux de commerce appartenant à des mauritaniens à Saint-Louis.

L’escalade tant redoutée de la violence a été stoppée net parce que les deux gouvernements ont fait preuve de lucidité. Le président Macky Sall a justement déclaré que « les deux pays étaient condamnés à vivre ensemble » et a exhorté ses compatriotes de respecter les frontières et les lois mauritaniennes. Auparavant il avait reçu un envoyé du président Ould Aziz porteur d’une lettre d’invitation à son endroit. La visite du chef de l’Etat sénégalais, dans ces conditions, ne pouvait que déboucher sur des conclusions positives.

C’est ainsi qu’il est décidé une rencontre entre les ministres de l’intérieur des deux pays dans le courant du mois de mars pour aborder toutes les questions de sécurité qui concernent le Sénégal et la Mauritanie. En ce qui concerne la pêche les lignes ont bougé et des accords sont attendus prochainement. En tout cas le terrain est déblayé.

Des questions liées à l’exploitation du pétrole et/ou de gaz offshore dans les zones frontalières entre les deux pays ont aussi été abordées.

Sénégalais et mauritaniens qui sont des peuples frères doivent dépasser les querelles stériles et renforcer leur intégration économique. C’est un tel objectif qui devrait mobiliser les panafricanistes des deux rives. Rien ne saurait justifier une hostilité quelconque entre les deux pays.

C’est pourquoi réalisme et lucidité doivent toujours prévaloir entre Dakar et Nouakchott. Il est heureux de constater que Macky Sall et OUl Aziz l’ont bien compris et ont su désamorcer une crise qui a donc fait long feu.

Date 09/02/2018